Rechercher

L'infidélité


L’infidélité, qu'est-ce que c'est ?

La définition de base indique un sens assez large alors que ce terme est pourtant très connoté dans notre société.


A l'origine, il fait référence à un manque de respect envers un engagement et ce quel qu'en soit sa nature (engagement moral, familial, religieux, amical, professionnel, amoureux...).

Quand on regarde d'un peu plus près, le sens amplement sous-entendu désigne la déloyauté et la trahison que représente l'infidélité. Une attitude hautement dénoncée qui est d'entrée de jeu pointée du doigt.

Dans la compréhension collective de ce mot, le sens est directement relié à l'infidélité conjugale, connue sous le nom « d'adultère ». Il qualifie l'acte commis par un.e individu.e ayant rompu l'engagement de fidélité au sein de sa relation amoureuse (consumé par des relations sexuelles ou non).

Comment se caractérise l'infidélité ?

Difficile de définir un profil type d'une personne infidèle point par point, comme si elle répondait aux critères très précis d'une check-list. Cette méthode valorise le fait de tomber dans le cliché, la stigmatisation et la généralisation, au risque de s'y perdre.

C'est à cause de ce processus erroné que l'on peut entendre des phrases du genre « Elle a fait un brushing ce matin, c'est sûr qu'elle me trompe » ou encore « Il a répondu à 18h13 au lieu de 18h11, il parle à quelqu'un d'autre !! ». Non, dans la vraie vie, cela n'est pas aussi raccourci et heureusement d'ailleurs.


Ce qui vient caractériser l'infidélité, ce sont les faits concrets que vous observez : votre partenaire rentre plus tard ou part plus tôt, son téléphone est souvent éteint ou hors de portée, vous avez du mal à accéder à ses affaires (vêtements, smartphone, ordinateur, tablette), ses mots de passe ont été changés (téléphone, ordinateur, tablette), il/elle est souvent appelé.e et reste évasif.ve sur l'interlocuteur...

Bien entendu, ces changements peuvent être parfois expliqués par des raisons claires . Mais si les explications vous semblent étranges, floues ou improbables, il serait en ce cas peut-être nécessaire de creuser.


Il arrive aussi qu'il n'y ait pas de faits concrets observables, comme si rien n'avait vraiment changé et pourtant, vous éprouvez malgré tout la réelle sensation que quelque chose se trame.

Si tel est votre cas, n'hésitez pas à questionner votre intuition : s'agit-il d'une sensation qui parle de votre partenaire ou bien est-ce une phase intérieure que vous traversez et qui vous insécurise ? Là également, en parler avec lui/elle vous serait profitable afin d'en savoir plus sur l'origine de votre ressenti.

Prévenir l'infidélité, c'est possible ?

Il est impossible de prévenir un éventuel adultère avec certitude. L'être humain est par nature imprévisible, à mesure de ses trajectoires de vie qui ne cessent de croître et d'évoluer.


Cependant, le balisage de votre relation est nécessaire pour limiter ce type d'événement :


  • Instaurer des bases claires

Établir avec votre partenaire les valeurs centrales de votre relation. Il est essentiel que ces bases soient désirées par les deux partenaires et qu'elles ne soient pas l’œuvre d'un consensus à sens unique (l'un qui se plie plus que l'autre au risque de générer des frustrations).


  • Verbaliser le cadre de la relation

Poser des mots clairs et sans ambiguïté sur ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas au sein de votre couple. Vous ne verbaliserez jamais trop : au plus vous clarifier, au mieux ce sera compris.


  • Créer une liberté de parole en dialoguant souvent

Une réactualisation régulière de vos bases nourrit l'échange entre les partenaires. En ouvrant souvent ce champ, la liberté de parole est favorisée. Grâce à cette liberté, votre partenaire sera plus enclin.e à parler de ce qu'il souhaite pour la relation, y compris si cela inclus la possibilité d'autres partenaires par exemple, plutôt que de choisir de le faire en cachette.


  • Éviter les non-dits

En trouvant un mode de communication confortable, vous encouragez le dialogue. Limiter ou empêcher les non-dits, c'est aussi prendre en compte la façon dont vous vous sentez le/la plus à l'aise pour vous exprimer (discussion, message écrit, lettre, vidéo, mail, message vocal...). L'objectif est de ne pas passer sous silence vos pensées et ressentis respectifs.

Pourquoi l’infidélité fait mal ?

Lors de la découverte ou de la révélation de l'adultère votre vie peut voler en éclats, et vous avec.


Le choc, l'effroi, la rage, l'immense tristesse et le dégoût vous traversent. Vous vous retrouvez d'une seconde à l'autre catapulté.e dans un univers inconnu, dont vous ne connaissez rien et dont vous ne vouliez rien connaître.


Cette tempête émotionnelle peut vous renvoyer à des blessures déjà connues ou en créer, qui sont très douloureuses puisqu'elles prennent racine dans les profondeurs de votre être. Je parle ici des blessures d'abandon, de rejet, d'humiliation, d'injustice et de trahison, dont je vous parlerai très prochainement plus en détails.


Quand l'une d'entre elles (ou plus) est éveillée, elle propulse en surface des angoisses importantes qui vont être responsables des états auxquels vous allez devoir faire face. C'est ce qui suscite ce sentiment de ne plus savoir où vous êtes, ce que vous faites, qui vous êtes...comme si vous perdiez pied sans savoir comment vous raccorder au rivage.


Un effet « boule de neige » peut émerger si ces vives blessures ne cessent de prendre de l'ampleur : vous avez trop à gérer psychiquement et vous vous sentez émotionnellement débordé.e, dépassé.e, la tête sous l'eau.

Et après ?

Une fois le choc des titans passé, le vide apparaît : « Et maintenant ? Qu'est-ce que je fais ? ». Pour vous aider à y réfléchir et y voir plus net, voici quelques pistes pour vous placer sur la voie :


  • Faire le vide

Pas toujours facile de parvenir à faire le silence en soi pour laisser apparaître plus distinctement ce que vous ressentez. L'orage a beaucoup grondé mais ne laissez pas vos oreilles engourdies : à votre rythme, essayez de vous apaiser pour retrouver votre propre voix intérieure.


  • Identifier son envie et désir

La prise de décision suivant la découverte d'un adultère est inévitable, peu importe la direction qu'elle va prendre. Le plus important est de rester en phase avec ce qui vous semble être le plus juste pour vous (dialoguer avec son partenaire, prendre de la distance, parler avec ses proches, partir, pardonner, rompre...).


  • Faire le deuil

En trompant, une partie de vous et de la relation a été perdue et c'est précisément ce qui est douloureux. L'infidélité a changé la réalité du couple : cela ne peut plus redevenir « comme avant ». Effectuer ce deuil, c'est vous laisser la possibilité d'investir un terrain relationnel nouveau, à votre image et non pas avec le fantôme de l'adultère rôdant autour de vous.


  • Se reconstruire

Les blessures et angoisses réveillées par la douleur de l'infidélité ont pu avoir des conséquences psychiques très rudes. Les marques peuvent se transformer en traumatismes, pouvant eux-mêmes vous empêcher d'avancer. C'est un processus profond qui prend du temps. Si les difficultés s'enlisent, n'hésitez pas à prendre rendez-vous auprès d'un.e thérapeute afin d'être accompagné.e.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout